Histoire du pop pop

Des fois, au comptoir du Café du Sud à La Bernerie (44), dans notre délire, nous tachons de persuader notre interlocuteur que la découverte du Pop Pop c'est nous en 2004 !

Mais personne ne nous croit !!!  Et ils ont raison !!!!!! La vérité est à lire dessous !

 

En 1891, Désiré Thomas Piot dépose un brevet à Londres

C'est lui qui est à l'origine du bateau à moteur pop pop d'auju-orud'hui. Il dépose deux brevets le premier en novembre 1891 sous le N° 20081 et le second en 1897 sous

Son premier brevet portrait sue le perfectionnement des générateurs à vapeur. Croyait-il vraiment à un développement industriel ?

En le déposant, il déclarait : "mon invention est spécialement utile dans les bateaux jouets ou la propulsion est produite par l'action directe de la vapeur d'eau, la condensation servant à produire l'alimentation par convection".

Le moteur est constitué d'un serpentin plein d'eau chauffé par une souche de chaleur. Les deux branches du serpentin aboutissent à l'arrière du bateau sous la ligne de flottaison.

L'ensemble est rempli d'eau avant le démarrage du moteur et fonctionne tant que a source de chaleur est présente (voir photo)

Ce moteur dut exploités jusque dans le années 20 par des constructeurs anglais, allemands et américains.

En france de variantes inspirés de ce moteur sont réalisés par la Sté Coudray ("yacht mystérieux") et la sté le Jouet Français (bateau sans hélice)

Tous les bateaux utilisant ce moteur étaient entièrement silencieux.

L'invention s'améliore avec M. Mac Hugh en 1924

En 1924, Mac Hugh dépose un nouveau brevet en Amérique (N°1598934 de juin 1924) et améliore le procédé de l'ingénieur Piot en imaginant utiliser la pression à l'intérieur du moteur pour faire vibrer une membrane mince qui fera un bruit rappelant celui des moteurs marins.

Depuis, si le nom scientifique de ce moteur devrait être le moteur "piot-Hugh, l'appellation usuelle est devenue, vu son bruit le moteur Pop Pop

Depuis si le nom scientifique de ce moteur devrait être le moteur Piot-Hugh, l'appellation usuelle est devenu, vu son bruit, moteur Pop Pop !

 

Le bateau Pop Pop est né !

Le « Raceret » est un bel exemple de fabrication française des années 30. Photo

Bateau en tôle emboutie chauffée au Méta (pastille de carburant solide) évoquant un canot de course à moteur de l'époque avec un pilote galonné à casquette blanche en fer blanc imprimé construit en deux moitiés agrafées selon la technique des jouets mécaniques de ce temps.

Ces bateaux sont souvent qualifiés de jouet scientifique.